L'affaire du club de football de Lens.
31/05/2016B. SOINNE

Il y a un passif exigible de 12,15 millions d'euros et seulement 5735 € disponible en trésorerie. Il y a donc eu inévitablement dépôt de bilan le 28 avril dernier. Il s'agit de la holding. Le but affiché est la reprise du club. Deux offres fermes et définitives ont été déposées le 29 avril sous forme de procédure accélérée de « pré-pack» cession.  Lors de l'audience en chambre du Conseil le tribunal a été amené à statuer. Il y a eu d'abord l'offre de la société Solferino. Celle ci a été présenté par un Espagnol dirigeant de l'Atlético de Madrid ce qui pour chacun qui connaît les résultats de football dans la période présente ne peut évidemment qu'être bénéfique. Il y a eu une offre dirigée par une société d'investissement britannique et encore une offre présentée par un ivoirien qui aurait fait fortune dans le cacao et l'agroalimentaire.

Finalement l'offre de la société Solferino a été retenue. Il convient d'observer sans en être autrement étonné que l'offre présentée par la société Solferino était moins disante que celle de la société ivoirienne. Celle-ci proposait 2,5 millions d'euros puis 30 millions sur trois saisons alors que l'Espagnol proposait 700 000 €. Il aurait toutefois procédé à un dépôt de 6 millions d'euros auprès de la caisse des dépôts et consignations pour apporter des garanties.

M. Gervais Martel soutenait l'offre de la société Solferino. Il est ainsi parfaitement satisfait de la situation présente. Il faut espérer que les résultats suivront. Rien n’est évidemment moins sûr. Le football est un jeu collectif dont on ne peut assurer de quelque manière que ce soit les résultats. On espérera pour la satisfaction de tous de la région du Nord mais aussi d'ailleurs que les matchs se dérouleront d'une manière satisfaisante. Il est tout de même utile de rappeler que le stade Bollaert comportait d'une façon courante plus de 40 000 spectateurs ainsi qu'il a été constaté à de multiples reprises par l'auteur de ces lignes.

Share on FacebookShare on TwitterShare on LinkedIn